Modélisation des risques de bris de barrages de castor

Faisant suite aux quatre volets précédents relatifs à la gestion des problématiques en lien avec le castor, le projet de Modélisation hydrologique des risques de rupture de barrages a pris son envol en 2016 lors de la rédaction du Guide de conception de plans d'action reliés à la présence de castors. L'équipe de l'OBV travaillait alors en étroite collaboration avec un biologiste externe, M. Michel Hénault, qui a constaté un manque en termes de gestion de risques, car il n'est à l'heure actuelle pas possible d'évaluer avec un certain degré de certitude le risque de rupture d'un barrage. 

Un contact a donc été établi avec le professeur Jan Franssen, hydrologue et responsable du groupe de recherche en science des bassins versants de l'Université de Montréal, afin de sonder son intérêt à développer un projet en partenariat avec l'OBV RPNS, sur les risques reliés à la rupture de barrages de castor. Enthousiasmé par l'idée, le Pr. Franssen a élaboré un protocole de recherche, dont une partie de la méthodologie a été testée au courant de l'année 2017-2018 par un étudiant au B.Sc Honours, M. Étienne Gauthier-Dufour. Les résultats préliminaires ont été présentés aux municipalités participantes, soit Mont-Tremblant, Nomningue, Saint-Faustin-Lac-Carré, Duhamel, Wentworth-Nord, La Macaza et Saint-André-Avellin.

Le projet sera entrepris sur une durée de deux ans, et débutera officiellement à la fin de l'été 2018.

Merci à nos membres de soutien!