La préservation des milieux sensibles, un enjeu accessible à tous !

Résident riverain ? Aimez votre bande riveraine !

Le projet de restauration et mise en valeur du milieu humide du Montagnard constitue un bel exemple de préservation des milieux naturels qui façonnent notre paysage en offrant de nombreux services écosystémiques. Entrent dans cette catégorie les services d’approvisionnement, qui fournissent l’eau, la nourriture, etc., les services de régulation comprenant le contrôle des sécheresses et inondations ainsi que les services de soutien, nécessaires aux autres bienfaits.

Les milieux humides, les lacs et cours d’eau appartiennent aux milieux sensibles pour lesquels des actions de protection peuvent être réalisées de façon simple et concrète. Leur préservation est assurée, entre autres, par la qualité et la santé de nombreux écosystèmes qui sont reliés à la ressource en eau. Pour ce faire, le maintien d’une bande riveraine conforme à la législation en vigueur est essentiel. Tout d’abord, la présence de végétaux, via le développement du système racinaire, exerce une rétention des sédiments, nutriments et contaminants, et favorise la stabilisation des berges, les protégeant ainsi contre l’érosion des sols. Elle permet également une régularisation de la température de l’eau, tout en prévenant l’évaporation d’une quantité trop importante d’eau issue du cours d’eau. En ce qui a trait à l’aspect faunique, la bande riveraine crée des habitats pour les communautés benthiques et piscicoles et favorise le maintien de la biodiversité, autant aquatique que terrestre (ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, (MDDELCC), 2016).

Le document Plantation et entretien d’une bande riveraine est disponible à cette adresse : http://banderiveraine.org/wp-content/uploads/2013/04/Bande-riveraine-depliant.pdf

 

 

 

 

Vous possédez une fosse septique ? Soyez conforme, faites-la inspecter !

D’autre part, pour les résidences non raccordées au système d’égouts municipaux et possédant une installation septique isolée, il est important qu’un suivi serré soit effectué à ce niveau, afin de détecter toute source potentielle de contamination. Selon la législation en vigueur, les systèmes sanitaires des résidences permanentes doivent être vidangées aux deux ans, alors que ceux des résidences secondaires du type chalet, doivent l’être aux quatre ans. L’une des principales sources d’apports dans l’environnement sont les eaux usées rejetées par les résidences isolées situées dans les bassins versants des cours d’eau. Des installations désuètes ou non entretenues représentent donc un risque important.

Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques vous proposent un guide sur les essentiels à savoir en termes d’installation septique : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/eaux-usees/residences_isolees/Depliant-eaux-usees-AESEQ.pdf

 

 

 

 

Amateur de sports nautiques ? Ne traînez pas vos bibittes de lac en lac !

http://www.abv7.org/administration/content/UserFiles/Image/banniereFR.jpg

L’Agence de bassin versant des 7 vous présente une page web adaptée aux amateurs de sports nautiques et vous explique les bonnes pratiques pour limiter l’expansion des espèces aquatiques exotiques envahissantes : http://www.abv7.org/bibittes.php.

Les espèces exotiques envahissantes font de plus en plus leur apparition dans nos lacs et cours d’eau. Ce sont des espèces introduites, qui se retrouvent dans un secteur étranger à leur aire de répartition naturelle. Des gestes simples et non coûteux permettent de limiter leur expansion !

Merci à nos membres de soutien!